Communiqué de presse - Un sondage révèle que la majorité des Québécois ne sont pas fidèles à leur portefeuille

Personnes-ressources :

Estelle Forget, SOS Dettes
514.375.0138 poste 7613
eforget@sosdettes.ca 

Laurel Ostfield, Capital One
416-549-2753
Laurel.ostfield@capitalone.com 

En cette semaine de l’éducation sur le crédit, Capital One Canada et SOS Dettes encouragent les Québécois à prendre des résolutions financières avant la frénésie des fêtes

Montréal, Québec (le 14 novembre 2012) – Une nouvelle année amène les résolutions du Nouvel An et les Québécois sont très bons pour se promettre de mieux gérer leur argent au cours de l’année à venir. Cependant, ils ne réussissent pas très bien à y donner suite. Même si quatre Québécois sur cinq affirment prendre des résolutions financières, quatre Québécois sur cinq avouent également qu’ils ne respectent pas leurs résolutions, d’après un récent sondage commandé par Capital One Canada et SOS Dettes. En fait, les hommes et les femmes avouent tous deux ne pas respecter leurs résolutions, mais les femmes (88 %) sont un peu plus susceptibles de briser leurs promesses que les hommes (67 %).

Les dépenses folles du temps des fêtes sont à nos portes et les Québécois ont besoin de prendre leurs résolutions financières au mois de novembre au lieu du mois de janvier, lorsque les échanges de cadeaux sont terminés. La liberté financière consiste à élaborer un plan et à le suivre. La sixième semaine annuelle de l’éducation sur le crédit qui se tient du 12 au 16 novembre vise à promouvoir une gestion saine des finances personnelles à l’aide de résolutions.

« Nous ne sommes pas étonnés d’apprendre que tant de Québécois ne tiennent pas leurs résolutions en matière de finances, car plus de la moitié d’entre eux n’utilisent pas les outils à leur disposition afin de les aider à atteindre leurs objectifs, » dit Estelle Forget, directrice de la succursale, SOS Dettes. « La semaine de l’éducation en matière de crédit vise à munir les gens des outils pour atteindre leurs objectifs financiers et les maintenir. »

Bien que la plupart des Québécois prennent la résolution de faire des dépenses plus judicieuses au Nouvel An, Capital One Canada et SOS Dettes recommandent aux Québécois de prendre leurs résolutions financières maintenant, avant de commencer leur magasinage des fêtes. Le sondage indique que les Québécois ont déjà pris la résolution de s’acquitter de leurs obligations financières (53 %), de moins dépenser pour l’achat d’un article en particulier (50 %) et de mieux gérer leur budget (47 %). Les dépenses excessives sont notamment encouragées par la pression sociale incitant à la consommation.

« Un rétroviseur n’est pas un bon outil de planification financière; nous encourageons donc les Québécois à regarder devant eux et à bien réfléchir avant d’acheter, de dépenser et de choisir durant la saison des fêtes, » explique Pascal Bricault, chef du marketing pour le Québec de Capital One Canada. « La pression incitant à acheter des articles au‑dessus de son budget peut occasionner du stress et causer des disputes familiales ou conjugales. C’est pourquoi il est important de ne pas jouer aux voisins gonflables, de rechercher les meilleures aubaines et, surtout, d’élaborer un bon plan pour ses dépenses et de le suivre. C’est ça, la vraie liberté financière. »

Selon le sondage, les Québécois qui tentent de limiter leurs obligations financières ont connu des ennuis avec leurs proches :

  • Après avoir tenté de tenir une résolution relative à l’argent, 50 % des Québécois se sont sentis coupables, se sont disputés ou se sont sentis exclus de plans avec leur famille et leurs amis.
  • Bien que les deux tiers des Québécois mariés ou en union de fait demandent l’aide de leur époux ou conjoint afin de tenir leurs résolutions relatives  à l’argent, 21 % d’entre eux croient qu’un conjoint dépensier constitue un obstacle à l’atteinte de leurs résolutions financières.
  • 24 %  des Québécois mariés ou en union de fait affirment que leur résolution  relative à l’argent a augmenté la fréquence des disputes conjugales au sujet de l’argent et 21 % affirment qu’elle a occasionné un sentiment de culpabilité de ne pas subvenir suffisamment aux besoins de leur famille.

Afin d’aider les Québécois à prendre et à tenir leurs résolutions de novembre, Capital One Canada et SOS Dettes proposent de fixer des buts simples. Les meilleures résolutions sont élémentaires :

  • « Je ne jouerai pas au voisin gonflable. » Ce n’est pas parce que vos voisins vivent au‑dessus de leurs moyens en se procurant un VUS neuf que vous devez le faire.
  • « Je vais comparer les prix avant d’acheter. » Toujours rechercher le meilleur prix est une excellente façon de contrôler les coûts. Épargnez en dépensant moins d’argent!
  • « Je ne prendrai pas de résolutions fondées sur des remords. » Il nous arrive tous de regretter un achat. Toutefois, la liberté financière consiste à planifier avant de dépenser – et à suivre son plan.

« Les problèmes d’argent peuvent causer du stress et faire en sorte que l’on se sente dépassé par la situation », conclut M. Bricault. « Mais quatre Québécois sur dix connaissent la vérité : en ajustant son mode de vie et en faisant appel à quelques outils simples, tout le monde peut atteindre la liberté financière. Téléchargez une application de planification financière sur votre téléphone intelligent, créez un budget réaliste et respectez‑le. Vos voisins finiront bien par se dégonfler. »

Afin d’aider les Québécois à prendre leurs résolutions du Nouvel An durant la semaine de l’éducation sur le crédit, Capital One Canada et SOS Dettes tiennent une série d’activités à Montréal :

 

QUOI:  Conférence sur les solutions à l’endettement  

QUAND: Mardi 13 novembre, de 11 h 00 à 15 h 45

QUI: Services communautaires Cyprès, Raymond Chabot inc., Agence de la consommation en matière financière du Canada, Hypothéca        

OÙ: YMCA, 1440 rue Stanley, 6e étage, local 632, Montréal  *Un léger repas sera servi

 

QUOI: Conférence sur les solutions à l’endettement

QUAND: Mercredi 14 novembre, de 10 h 00 à 11 h 30

QUI: De Billy-Tremblay, Syndic de faillite       

OÙ: Carrefour Jeunesse Emploi Notre-Dame-de-Grâce, 6370 Sherbrooke O, Montréal

         

QUOI: Conférence sur les solutions à l’endettement et remise d’une bourse de 1 000 $ dans le cadre du concours de rédaction  

QUAND: Mercredi 14 novembre, de 12 h 00 à 15 h 30

QUI: De Billy-Tremblay, Syndic de faillite et M. Michael Applebaum, maire de l’arrondissement de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce              

OÙ: Carrefour Jeunesse Emploi Côte-des-Neiges, 6555 ch. de la Côte-des-Neiges, suite 240, Montréal

 

QUOI: Conférence « Qu’est-ce que SOS Dettes? »            

QUAND : Jeudi 15 novembre, de 14 h 00 à 17 h 00

QUI: Estelle Forget, directrice de la succursale, SOS Dettes

OÙ: Brown Student Services Building, Université McGill, 3600 rue McTavish, local 3200, Montréal

 

QUOI: Portes ouvertes SOS Dettes et remise d’une bourse de 1 000 $ dans le cadre du concours de rédaction

QUAND: Vendredi 16 novembre, de 10 h 00 à 16 h 00

QUI: SOS Dettes           

OÙ: SOS Dettes, 6070 rue Sherbrooke E, bureau 107, Montréal

 

Pour en savoir plus sur la liberté financière, visitez le site www.lecreditdemystifie.ca dès aujourd’hui.

 

À propos du sondage

En septembre 2012, Credit Canada Debt Solutions et Capital One Canada ont commandé un sondage mené auprès de 203 Québécois qui ont pris une résolution quant à leurs habitudes de dépenses. Les répondants étaient également répartis dans les quatre grandes régions du Canada (Ouest, Ontario, Québec et Est) et la marge d’erreur était de +/- 6,9 %, 19 fois sur 20.

À propos de SOS Dettes

SOS Dettes – Solutions à l’endettement est un organisme de bienfaisance enregistré, à but non lucratif. Il fait partie de la famille de Credit Canada Debt Solutions, chef de file des agences-conseils à but non lucratif en crédit des particuliers au Canada, qui aide gratuitement des milliers de familles à résoudre leurs problèmes d'endettement depuis 2005.

À propos de Capital One

Pourvue de bureaux situés à Toronto et Montréal, Capital One offre aux consommateurs canadiens une gamme de cartes de crédit MasterCard concurrentielles depuis 1996, année au cours de laquelle l’entreprise a lancé pour la première fois la carte Platine MasterCard au Canada. Capital One Canada est une division de Capital One Bank, une filiale de Capital One Financial Corporation, située à McLean en Virginie (NYSE : COF). Capital One est d’avis qu’il est possible de doter les Canadiens des moyens nécessaires afin qu’ils arrivent à gérer leurs finances grâce à des programmes et des ressources comme le site lecreditdemystifie.ca, la semaine canadienne de l’éducation en matière de crédit et le défi d’éducation financière de Capital One.

 

Communiqué de presse 

Personnes-ressources :

Estelle Forget, SOS Dettes
514.375.0138 poste 7613
eforget@sosdettes.ca 

Laurel Ostfield, Capital One
416-549-2753
Laurel.ostfield@capitalone.com 

 

Pour publication immédiate 

Croisez vos doigts : un sondage démontre que la majorité des Québécois comptent sur la chance pour assurer leur avenir financier

Capital One Canada et SOS Dettes ramèneront les gens à la réalité lors du mois de l’éducation financière

Montréal, QC (le 30 octobre 2012) – Un Québécois sur trois admet que de gagner à la loterie ou de recevoir un important héritage fait partie de ses plans en vue d’assurer son avenir financier, selon un récent sondage commandé par SOS Dettes et Capital One Canada.

En même temps, plus de deux Québécois sur trois se sont sentis angoissés ou ont eu de la difficulté à dormir en raison de leur situation financière au cours de la dernière année. 

« Il est troublant de voir autant de Québécois se fier davantage à la loterie qu’à la saine planification financière lorsqu’ils pensent à leur avenir, et j’en vois les effets chaque jour à notre agence », affirme Estelle Forget, directrice de la succursale, SOS Dettes. « Les Québécois doivent accepter le fait qu’il n’existe aucune solution magique pour arriver à bien gérer leurs finances. Cela nécessite un travail acharné et le respect d’un budget déterminé en fonction du revenu. »

Plus des deux tiers des personnes interrogées ont révélé dépenser plus que ne leur permet leur budget mensuel. La tentation et la récompense sont les principales raisons pour lesquelles elles dépensent plus qu’elles ne le devraient.

La plus grande tentation? La nourriture! Les trois quarts des Québécois avouent dépenser plus que prévu à l’épicerie, et plus de la moitié d’entre eux engloutissent leur budget dans les restaurants.

Le mois de l’éducation financière offre aux Québécois des outils pour réévaluer leur budget (et leurs tentations) et ainsi s’assurer un solide avenir financier. Cela inclut la compréhension des composantes et des caractéristiques attribuées aux hommes et aux femmes entourant les habitudes de dépenses :

  • Les femmes sont plus portées à trop dépenser pour la nourriture, les vêtements et les produits de soins personnels, tandis que les hommes dépensent trop pour des éléments plus coûteux comme l’éducation, l’habitation et les véhicules.
  • L’an dernier, 42 % des femmes ont été angoissées à l’idée de ne pas arriver à payer leurs factures, comparativement à 27 % des hommes.

À propos du sondage

En septembre 2012, Credit Canada Debt Solutions et Capital One Canada ont commandé un sondage mené auprès de 203 Québécois qui ont pris une résolution quant à leurs habitudes de dépenses. Les répondants étaient également répartis dans les quatre grandes régions du Canada (Ouest, Ontario, Québec et Est) et la marge d’erreur était de +/- 6,9 %, 19 fois sur 20.

À propos de SOS Dettes

SOS Dettes – Solutions à l’endettement est un organisme de bienfaisance enregistré, à but non lucratif. Il fait partie de la famille de Credit Canada Debt Solutions, chef de file des agences-conseils à but non lucratif en crédit des particuliers au Canada, qui aide gratuitement des milliers de familles à résoudre leurs problèmes d'endettement depuis 2005.

À propos de Capital One

Pourvue de bureaux situés à Toronto et à Montréal, Capital One offre aux consommateurs canadiens une gamme de cartes de crédit MasterCard concurrentielles depuis 1996, année au cours de laquelle l’entreprise a lancé pour la première fois la carte Platine MasterCard au Canada. Capital One Canada est une division de Capital One Bank, une filiale de Capital One Financial Corporation, située à McLean en Virginie (NYSE : COF). Capital One est d’avis qu’il est possible de doter les Canadiens des moyens nécessaires afin qu’ils arrivent à gérer leurs finances grâce à des programmes et des ressources comme le site lecreditdemystifie.ca, la semaine canadienne de l’éducation en matière de crédit et le défi d’éducation financière SIFE de Capital One.

 

 

 

 

PM in Office 2011 OFFICIAL-8x10a

 Primeminister french

understandingCreditLogo

Copyright ©2012 Credit Canada Debt Solutions, Inc. All rights reserved.